Haltérophilie

… discipline Olympique

Vencelas Dabaya, vice-champion olympique 2008, à l'arraché

Vencelas Dabaya, vice-champion olympique 2008, à l’arraché

L’Haltérophilie est un sport qui demande force, souplesse et dynamisme. Ce sport se décompose en deux mouvements qui sont respectivement :

L’arraché :
La barre est placée horizontalement devant les jambes de l’athlète. Celui-ci doit l’agripper, les mains en pronation et la tirer d’un seul mouvement, du plateau jusqu’au bout des bras tendus au-dessus de la tête. Le mouvement s’effectue, soit en fléchissant ou en fendant les jambes. La barre doit longer le corps d’un mouvement ininterrompu, sans qu’aucune autre partie que les pieds touche le plateau. Le poids soulevé doit être maintenu immobile, bras et jambes tendus, pieds alignés, jusqu’au signal de replacer la barre sur le plateau. Le retournement des poignets ne doit s’effectuer que lorsque la barre a dépassé la tête de l’athlète. L’athlète se redresse aussitôt qu’il le peut, en plaçant les pieds perpendiculairement au tronc et à l’haltère. Le signal doit être donné aussitôt que l’athlète est immobile de toutes les parties de son corps.

Anaïs Michel, à l'épaulé-jeté

Anaïs Michel, à l’épaulé-jeté

L’épaulé-jeté :
La barre est placée horizontalement devant les jambes de l’athlète. Celui-ci doit l’agripper, les mains en pronation et la tirer d’un seul mouvement du plateau jusqu’aux épaules. Ce mouvement s’effectue, soit en fléchissant ou en fendant les jambes. Durant ce mouvement ininterrompu, il est permis que la barre glisse le long des cuisses, cependant elle ne doit pas toucher la poitrine avant la position finale, alors qu’elle repose sur les clavicules ou sur la poitrine au-dessus des mamelons ou sur les bras complètement repliés. L’athlète se redresse dès qu’il le peut en plaçant les pieds alignés et perpendiculairement au tronc et à l’haltère.

Décomposition des de l'arraché et de l'épaulé-jeté - Cliquez pour agrandir -

Décomposition du mouvement de l’arraché et de l’épaulé-jeté – Cliquez pour agrandir –

L’haltérophilie est malheureusement un sport qui souffre d’un certain nombre de préjugés dans l’opinion du grand public, qui le considère dangereux, réservé à quelques sujets au développement musculaire monstrueux. Ainsi, à défaut d’informations, beaucoup de parents ne conçoivent pas d’amener leurs enfants vers cette discipline olympique. La pratique de l’haltérophilie (sport complet, sport de base pour beaucoup de disciplines) débute sans risque dès l’âge de 12 ans par un apprentissage poussé de la technique, sans charge additionnelle. Depuis quelques mois, un regain d’attention pour les deux mouvements olympiques peut être attribué au développement du Crossfit en France

Documents:Carnet de l’Haltérophilie. Ce carnet est remis à chaque athlète.Table de pourcentage. Dans la plupart des fiches d’entraînement, on nous demande d’effectuer des séries à certains pourcentages de nos maxis. Voici une table de pourcentage arrondie à 2,5 kg.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s